Vers un nouveau Front Populaire ?

Publié le par Raynald Boulay

Christian Piquet annonce dans l'Express qu'il est favorable à un nouveau Front Populaire. Au premier abord, je suis un peu choqué par la déclaration.

 

En effet, je ne vois pas trop qu'elle peut être l'efficacité en terme de com d'une telle annonce, tant je pense que très peu de personnes savent aujourd'hui même vaguement de quoi il retourne. Et a fortiori, ces personnes ont sans doute déjà des convictions politiques fermes.

 

Alors, il reste l'hypothèse d'un vrai projet politique. Hypothèse engageante a priori. Sauf que si projet il y a, il semble s'arrêter aux mots. Et s'agissant d'une expression aussi polysémique la moindre des choses serait déjà de préciser de quoi on parle : de l'alliance politicienne de 1934, du parlement de 36-38, du gouvernement Blum de 36-37, des gouvernement s successifs de 36-38, des grèves de 36, des accords de Matignon, de la main tendue, du programme, etc ?

 

Derrière les mots, les réalités sont multiples : il y a la main de Moscou, il y a les mouvements d'action catholique, il y a 2 millions de grévistes, il y a un programme économique mou, dicté par les radicaux, un programme politique peu ambicieux, dicté par la SFIO, il y a de l'espoir et de la déception, et à la fin, il y a l'Union Sacrée.

 

Alors dire "je suis pour un nouveau Front Populaire" quand on s'appelle Christian Piquet, ce serait pas un peu démago ?

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article