Un logement, ça vous tente ?

Publié le par Raynald Boulay

4 ans après le campement des Enfants de Don Quichotte sur les bords du canal St Martin, le collectif d'associations militant en faveur du logement ont planté leurs tentes (31) sur le pont des Arts.

 

Priorité nationale pour 2008-2012, selon Fillon qui déclarait à l'époque que "Personne ne doit être contraint de vivre dans la rue ou dans un habitat indigne"... A plus de la mi-parcours, c'est l'heure des premiers bilans.

 

Les 500 000 constructions de logement par an n'y sont pas, sans compter les destructions. Et les prévisions pour les années prochaines sont pessimistes. Selon la Fondation Abbé Pierre, il manque encore 900 000 logements pour résoudre la situation des 3,5 millions de personnes mal logées.

 

Malgré les beaux discours, la situation tarde à s'améliorer. La mise en application de la loi SRU qui impose 20% de logements sociaux dans les villes est toujours réduite. Mais les préfets ont d'autres priorités, comme la chasse aux sans-papiers et aux Roms. Pas de politique du chiffre pour améliorer le logement. Au contraire, les restrictions budgétaires ont aussi des conséquences dramatiques, comme la baisse de certaines allocations d'aide au logement décidée récemment.

 

Encore un domaine où Sarkozy et sa clique ont enchaîné les promesses, qui comme chacun sait n'engagent que ceux qui y croient.

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

Prioul Serge 06/11/2010 08:35



"La France, tu l'aimes ou tu la quittes", avec un tel sloggan on ne peut rien espérer de ces bandits en cravate. La Mafia de Neuilly ! Trouvons lui un nom... "la Cravatia", ça
sonne bien ça !



Raynald Boulay 06/11/2010 20:16



On les cravaterait bien, n'est-ce pas ?



Djé 06/11/2010 01:08



Il y a eu un excellent documentaire là-dessus l'année dernière sur Canal+, mais je ne me rappelle plus du titre...



Raynald Boulay 06/11/2010 20:15



Ah, je n'ai pas Canal moi, alors je ne vais pas pouvoir dire...