Jacques Roubaud - La forme d'une ville change plus vite, hélas, que le coeur des humains

Publié le par Raynald Boulay

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/736/20736_2651536.jpgIl y a bien longtemps que je n'avais pas lu de la poésie. Avec Roubaud j'étais sûr de ne pas être déçu, il s'agit d"un de mes poètes préféré. Ce recueil était une découverte. Et un bon moment de lecture. Tout le début (au moins) est un hommage (ou une suite ?) à Courir les rues de Queneau, qui est un autre de mes poètes (mais pas seulement) préféré.

 

Et c'est curieux comme Paris, que je ne connais que très peu, et que je n'aime pas plus que ça, me semble chaque fois une excellent thème littéraire. Il en est ainsi de la poésie, mais aussi des romans en général.

 

Enfin, je suis dans une période oulipienne, ce que voyant, le Père Noël m'a gâté. Ce n'est donc pas fini...

Publié dans Lecture

Commenter cet article