Et de trois !

Publié le par Raynald Boulay

On va enfin pouvoir passer à autre chose. Si les français, depuis l'homme de la rue, au journaliste en passant par l'homme politique et le chef d'entreprise passer un dixième du temps gaspillé pour ces tristes histoires à chercher un peu à améliorer notre société, je suis sûr que tout irait déjà mieux.

 

Au lieu de quoi, Eric Woerth n'a pas de problème déontologique, Sarkozy et Bayrou se réconcilient, Borloo réinvente le principe de précaution à la sauce libérale, Alain Finkielkraut dérape...

 

Et Stéphane Guillon fait ses adieux...

Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article