Acheter dans une AMAP, consommer en citoyen.

Publié le par Raynald Boulay

Depuis plusieurs année nous achetons nos légumes dans une AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne). Il s'agit précisément d'un chantier d'insertion qui produit des légumes bio. On adhère à l'association et on s'engage à payer un panier de légume par semaine. Notre panier est déjà composé, on ne choisi pas ce qu'on veut. Tout la production est locale, donc de saison. Évidemment, l'hiver ce n'est pas très varié, et l'arrivée des légumes primeurs au printemps est un vrai plaisir.

Malgré ces contraintes, la formule est un vrai succès, et au fil des semaines, il y a de plus en plus de paniers. Pour moi qui passe le chercher le midi, juste quand il est prêt, dans les premiers donc, je vois bien l'évolution.

Comme nous sommes globalement satisfait du rapport qualité-prix, même si le surcroît de clients, pas trop anticipé, a généré à un moment une petite dégradation, nous venons d'adhérer à une seconde AMAP, pour la viande cette fois. Il s'agit d'une association qui regroupe des petits producteurs de viande bio du département, pour de la vente directe, en caissette. Même principe d'engagement préalable d'acheter une certaine quantité de produits au fil du temps. Nous avons passé notre première commande pour 5 kg de viande bovine qui nous serons remis le mois prochain. Les prix sont très compétitifs, et nous supposons que la qualité sera au rendez-vous.

Reste à espérer que le congélateur ne nous joue pas des tours.



Pour en savoir plus : le réseau des AMAP

Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article