Journée de solidarité, mon c... !

Publié le par Raynald Boulay

C'est bien agréable de faire le pont de la Pentecôte comme au bon vieux temps. L'année de la mise en place de la fameuse journée de solidarité, le Président, en signe de refus de cette mesure idiote, avait fermé la maison, en donnant aux agents leur journée. L'année suivante je crois qu'on avait fermé pour Pentecôte, et que qu'on été obligé de prendre une journée de congé. Cette année, je ne sais même pas comment on fait la journée de solidarité.

Pourtant la solidarité inter-générationnelle est une de nos missions, alors on devrait être content que l'Etat fasse faire aux travailleurs des efforts supplémentaires dans ce domaine. Sauf qu'en l'occurrence la situation financière n'est pas folichonne, et que plus on travaille plus on augmente les charges de fonctionnement et moins il nous reste de fric pour les vieux.

De l'intérêt de travailler plus pour gagner moins... au lieu de passer une journée en famille.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article